Les acheteurs, entre volonté de contrôle et contraintes de temps

Des commandes plus efficaces

Il n'est pas toujours facile d'être en charge des achats en Belgique, c'est ce que révèle une enquête menée à l'initiative de Manutan*. Les acheteurs sont impliqués, ils ont un sens aigu des responsabilités et ils veulent surtout garder le contrôle. D'autre part, le processus d'achat complet leur prend beaucoup trop de temps. L'automatisation ou la délégation des responsabilités pourraient régler le problème, mais les points de vue à ce sujet varient grandement. Selon Filip Van den Abeele, Sales Operations Manager au sein de Manutan, une bonne gestion des stocks est la clé du problème. 

Les principaux désagréments rencontrés par les acheteurs dans le cadre du processus d'achat sont les suivants : le temps nécessaire (18%), la paperasse (17%) et l'équilibre du stock (16%). Un acheteur moyen passe en moyenne 6 heures par semaine à acheter des fournitures industrielles. Un « Lead Buyer », le responsable final des achats au sein des entreprises qui comptent plus de 50 travailleurs, y consacre même 20 heures par semaine.

Laisser les collaborateurs passer leurs commandes : hors de question

Solution possible : les collègues pourraient passer eux-mêmes commande dans un cadre clair. Pourtant, seuls 7% des acheteurs y sont favorables. Et Filip Van den Abeele de déclarer : « J’imagine que les acheteurs ont peur soit de perdre le contrôle du processus de commande, soit de devoir gérer plus de paperasse. » Ainsi, les plaintes des collègues concernant les commandes représentent l'un des principaux désagréments cités.

Un grand nombre de responsables des achats plébiscitent l'automatisation

L'automatisation est accueillie positivement par un nombre étonnamment élevé de responsables des achats interrogés. 36% d'entre eux se prononcent explicitement en sa faveur. « Plus l'automatisation est systématique, plus je peux consacrer de temps à des choses plus importantes », déclarent-ils littéralement.

Oui au contrôle, non à la paperasse

Selon Filip Van den Abeele, une bonne gestion des stocks est la clé du problème : « Un bon fournisseur peut organiser le processus de commande de manière à ce que l'acheteur en conserve un contrôle total, sans devoir tout gérer tout seul. De plus, il peut aussi assurer la gestion des stocks (ou y participer), mais également aider l'acheteur à anticiper et à prévoir, par exemple, certains achats spécifiques à chaque saison. On peut aussi imaginer un processus sur mesure, un aménagement complet… Les possibilités sont innombrables. C'est ce que nous faisons en proposant, entre autres, des conseils sur www.manutan.be/blog. Le message essentiel que je souhaite communiquer ? Faites travailler votre fournisseur pour vous ! »

*) Étude de Novio Research pour le compte de Manutan, réalisée auprès de 792 acheteurs belges de fournitures industrielles - août 2016 

A propos de Manutan

Manutan fait partie du Manutan Group international, leader européen sur le marché des fournitures pour les entreprises. Le groupe est composé de 25 filiales dans 17 pays européens. Il recense 2000 collaborateurs, propose 200.000 articles différents et compte plus d'un million de clients. La vision du Manutan Group se caractérise, entre autres, par des relations chaleureuses, sincères et personnelles avec les clients. Son slogan est « Entreprendre pour un monde meilleur ». 

En Belgique et aux Pays-Bas, Manutan est le plus gros fournisseur d'articles pour les entrepôts, ateliers, sites et bureaux. Les articles sont vendus via le site web, le contact center et des catalogues. Du transport interne et de l’entreposage aux outillages et à la sécurité, Manutan propose aussi des services et une consultance dans le cadre de l’aménagement global de projets (entre autres pour des entrepôts et bureaux) ainsi qu'un service d’exportation et des systèmes d’achat efficaces. www.manutan.be et www.manutan.be/blog 

Manutan
Chaussée de Mons 1424
1070 Bruxelles